Sociologue, avec qui t’associes-tu ?

This post was kindly contributed by R – Baptiste Coulmont - go there to comment and to read the full post.

Les données du site theses.fr s’enrichissent de plus en plus. On dispose maintenant, assez souvent, du jury complet de la soutenance. Il manque des jurys : certaines universités, comme Toulouse 7 ou Rennes 11 (sans les nommer), ou certaines écoles doctorales, ne renseignent pas toujours les jurys complets.
J’ai récupéré les jurys d’environ 700 thèses soutenues depuis 2015, en “Sociologie” ou “Sciences sociales”. J’ai ensuite considéré qu’une codirection indiquait un lien fort, qu’une invitation à participer à un jury indiquait un lien moyen, et qu’une coparticipation à un même jury indiquait un lien faible. Le poids de ces liens s’additionne : certains collègues font des codirections, mais participent aussi parfois en même temps à des jurys, et quand ils ne codirigent pas, ils s’invitent entre eux aux jurys des doctorants qu’ils encadrent.
Pour tracer le dessin ci-dessous, je n’ai gardé que les liens forts, issus de la participation à plusieurs jurys en commun, ou de codirections de thèse, ou d’invitations multiples à participer à un jury.
La taille des points correspond à l’importance de la “centralité d’intermédiarité” (betweenness), la couleur à l’appartenance à une même “communauté” (identifiée à partir de l’algorithme “cluster_walktrap” : mais c’est surtout pour colorier le graphique), l’épaisseur des liens à la force du lien entre les sociologues. Je n’ai pas indiqué tous les noms, seulement ceux des personnes qui ont participé à plusieurs jurys (4 ou 5 ou plus dans la base, en gros) depuis 2015.
Au centre, Stéphane Beaud.
Les spécialistes arriveront à identifier des groupes plutôt “Sociologie économique”, un autre plutôt “genre et sexualité”, un groupe “socio de la culture”, ou encore un autre plutôt “socio du travail et des professions”.


cliquez pour agrandir (document PDF)

Cette image ne raconte pas la vérité des relations : c’est une image partielle, réalisée à partir de données partielles, sur une période courte, et en ne conservant que certains liens… pour produire une image plutôt jolie et lisible.
Mais elle n’est pas fausse non plus.